Les fusions de communes vues par la Région "wallonne" et les Engagés: un déni de démocratie, voire du fascisme rampant / L'exemple de la tentative d'absorption de la commune de Bertogne par celle de Bastogne

LAN

0 Généralités

1 Evolution des faits / Censure et déformation de la vérité par une certaine presse / Manipulation de la population par l’usure

2 Opposition démocratique aux fusions de communes en Belgique et ailleurs

3 Un conseil communal des enfants… à qui le pouvoir en place va expliquer comment fonctionne la démocraSSie…

Ou comment on manipule des enfants.

 

0 Généralités

Fusions et confusions

Fusions et confusions

(Jean-Luc Lefèvre, in: AV, 21/02/2022)

Les vraies raisons de la fusion envisagée entre Bastogne et Bertogne

Les dessous de la fusion envisagée de façon précipitée et antidémocratique par les Engagés entre les communes de Bertogne et de Bastogne

(Pan, 23/02/2022)

Lettre d’un lecteur envoyée au journal l’Avenir du Luxembourg, censurée et pour cause: le rédacteur de ce journal est à la solde des Engagés…

L’usure du pouvoir

Deux jours après que votre journal parlait de la possibilité d’une consultation populaire en septembre dans le cadre de la fusion des communes de Bastogne et de Bertogne, les majorités des deux communes (les Engagés) se sont dépêchées d’entériner cette fusion dans une tentative grossière de faire avorter cette consultation. Force est de constater que ces méthodes d’un autre temps vont à l’encontre de la volonté des habitants des communes de Bertogne et de Bastogne de décider de leur avenir. Dans son projet de société, le mouvement des Engagés a soi-disant pour ambition que « les citoyennes et citoyens se sentent au centre de l’action et non pieds et poings liés à des décisions prises en dehors d’eux ». Si ce parti a (déjà !) oublié son tout nouveau programme, il est à espérer que le citoyen n’oubliera pas les choix discutables de ce parti lors des prochaines élections.

1 Evolution des faits / Censure et déformation de la vérité par une certaine presse / Manipulation de la population par l’usure

Début mars 2022, tous les citoyens des communes de Bastogne et de Bertogne reçoivent une brochure de … 24 pages en papier glacé (des milliers d’euros) pour mieux berner la population: en effet, celle-ci la recevra APRES la décision des deux majorités (les Engagés) de fusionner les deux communes. Evidemment, le projet de fusion y est amplement vanté…

NB Ces réunions citoyennes n’ont pas tenu leur promesse: le bourgmestre de Bastogne avait le monopole de la présentation et les échevins n’avaient pratiquement pas l’occasion (ni le droit !) de s’exprimer ! Certains interlocuteurs, pourtant pacifiques, ont été éconduits…

Début mars 2022 – Pétition bertognarde envoyée au Parlement « wallon » à la suite de la décision antidémocratique par les « Engagés » de Bastogne et de Bertogne de fusionner les deux communes

(AV, 11/03/2022)

10/03 /2022 – Réunion citoyenne proposée … après la décision de la fusion, annulée sur décision du bourgmestre f.f. de Bertogne et manipulation, mensonge dans la presse bienveillante pour relater ce non-événement

Réunion citoyenne ... après la décision de la fusion, annulée sur décision du bourgmestre f.f. de Bertogne et manipulation, mensonge dans la presse pour relater ce fait

(AV, 12/03/2022)

Suite de réunions citoyennes dans les communes de Bertogne et de Bastogne (imposées par la loi) … mais après avoir pris la décision de fusionner. Manipulation par une presse bienveillante (le journaliste est aussi éditeur et il relate avec « douceur » les propos d’un de ses clients-écrivains, qui a pourtant menacé publiquement d’un coup de poing à la figure (!) ceux qui s’opposeraient à la fusion. 

Non relaté non plus, la présence inutile d’une quinzaine de policiers en soirée (!) devant l’entrée de la salle communale de Bertogne où se tenait la réunion … afin d’intimider la population, venue pourtant pacifiquement. 

Silence également à propos de l’intervention étrange des deux bourgmestres se précipitant vers un membre de la minorité voulant révéler un fait qu’ils devaient étouffer coûte que coûte !

Ceci en présence d’une centaine de personnes. 

muselage de la minorité et des citoyens dans l'ensemble lors de la réunion citoyenne à Bertogne / censure par la presse dévolue au pouvoir en place

(AV, 17/03/2022)

A cette période, le bourgmestre de Bastogne part défendre la démocratie ... en Ukraine

(AV, 17/03/2022)

Et suivant le plan des "Engagés" révélé dans le magazine (au chapitre "Généralités" ci-dessus) ...

(AV, 17/03/2022)

Les événements par la suite

(AV, 02/04/2022)

Une journaliste de la Dernière Heure remet les pendules à l’heure

in : DHnet 02/04/2022

 

Fusion Bastogne Bertogne : « Le conseil communal n’est plus un endroit de débat démocratique « 

 

Bastogne – Vielsalm

 

N.L.

 

Publié le 02-04-22 à 13h25 – Mis à jour le 02-04-22 à 13h41

 

A Bastogne, aucun mandataire de la minorité Citoyens positifs ne s’est exprimé en séance. Le groupe explique sa position dans un communiqué.

 

Les Citoyens + ont choisi d’informer tous les citoyens de leur position sur la fusion des communes  dans un communiqué. Le voici dans son intégralité.

« Lors du conseil communal de ce jeudi 31 mars 2022, la majorité nous demande d’approuver un principe de fusion des Communes de Bastogne et de Bertogne. Avec pour seule information : le contenu d’une conférence de presse, une brochure, une étude externe et un rapport de réunion de concertation commune/CPAS approuvant tous ces points en 10 minutes, en visioconférence et en l’absence du Bourgmestre et des conseillers de l’opposition.

 

Tout d’abord sur la forme, nous ne pouvons pas accepter cette démarche unilatérale

Encore une fois, la majorité se moque des citoyens, des conseillers ; encore une fois, nous sommes mis devant le fait accompli ; encore une fois, le Bourgmestre se suffit à lui-même suivi par les représentants du CDH de Bertogne réduits à un rôle de marionnettes…

Pour notre part, nous estimons que le Bourgmestre en décidant arbitrairement de cette fusion, usurpe ses fonctions, nous refusons ce nouveau déni manifeste de démocratie. Nous voulons travailler dans le respect des gens et respecter la volonté de la majorité des habitants de Bertogne qui désire une consultation populaire sur le sujet, consultation qui ne sera honteusement pas acceptée par la majorité.

Ce qui nous heurte le plus, c’est que, cette manière de faire, soit validée par tous les conseillers des deux majorités, nous ne comprenons pas qu’ils valident cette démarche moyenâgeuse et antidémocratique. Et qu’en pense l’échevin de Bastogne, enfant de Bertogne ??? Nous ne pouvons croire que soit cautionnée cette méthode.

Après une analyse des éléments à notre disposition, nous constatons que cette opération est une opération financière, une opération politique, un sursaut nombriliste du CDH visant à sauver la majorité CDH en perdition à Bertogne et à la Région et à vouloir étendre le pouvoir de Bastogne.

Sur le fond du dossier, nous nous devons de nuancer les dires de la majorité et informer tous les citoyens des points suivants :

• La fusion va apporter 10 millions d’euros à notre future commune. Il faut savoir que les 500€ par habitant versés par la Région wallonne seront une réduction de la dette et non un apport en cash. Cette somme sera répartie sur l’ensemble de la législature donc sur 6 ans. Cela représente donc une réduction de la dette de 84€ par habitant par an. Comme c’est la Région wallonne qui verse cette somme, n’oublions pas que sa dette abyssale ne fera qu’augmenter. Cela revient à prendre l’argent de la poche droite pour la mettre dans la poche gauche.

• La fusion va apporter une diminution de 750.000 € pour les rétributions des mandataires. Encore une fois, ce chiffre est à étaler sur 6 ans, donc 125.000€ par an ; ce qui représente 0.6% du budget annuel communal. Quand la population de la nouvelle commune arrivera à 25.000 habitants, le budget des mandataires augmentera de 20%.

• Lors des rencontres des majorités avec la population, il est mis en évidence que la fusion va apporter/améliorer : les agents constateurs, les écopasseurs, la sécurité, les secours, la société de logement de centre Ardenne, la gestion des déchets (Idélux), les Services des travaux, la Culture/jeunesse, le PEB énergétique, les Maisons de repos, le Hall relais, le C.P.A.S., les infrastructures sportives, un hôpital pour des soins de qualité d’urgence, … Tous ces points ne sont pas liés à la fusion, sont des synergies, des collaborations de SUPRACOMMUNALITÉ, déjà initiés depuis longtemps et dus à l’évolution de notre société.

• En revanche d’autres synergies existent déjà entre les communes de Bertogne et de Ste Ode, elles sont beaucoup plus d’ordre ‘fusionnel’ : l’ADL, le centre sportif, la future Maison de Repos (MR) / Maison de repos et de soins (MRP). Que vont-elles devenir ? Quid de l’accord avec la MR d’Houffalize pour les habitants de Bertogne ?

• La nouvelle gestion des déchets va impliquer le recyclage de 1500 duo-bags, quel sera le budget pour cela ?

Les communes ont demandé une étude sur la fusion à PWC qui a coûté 18.000€. Cette étude nous apporte quelques éléments intéressants :

PWC dit que la gestion du personnel fusionné est un élément primordial à prendre en compte dans le processus de fusion. Il doit être anticipé et très bien encadré. Un comité dédié à cela doit être mis en place. La majorité nous assure qu’il n’y aura pas d’impact. C’est un peu court… Que propose-t-elle de concret ? Un exemple concret est la future gestion du personnel enseignant : inévitablement les chiffres pour les nominations de postes seront fusionnés et donc le nombre d’emplois va proportionnellement diminuer. Sans parler d’un enseignant ayant ses jours d’ancienneté pour une nomination dans sa commune pourra se voir voler sa place par un enseignant de la commune voisine ayant quelques jours d’ancienneté en plus.

• L’étude indique également qu’à Liveghem la raison majeure de la fusion était de renforcer le parti. Nous pensons également que c’est le cas pour Bertogne où le CDH possède une très courte majorité.

• Cette étude, si onéreuse soit elle, comporte des erreurs flagrantes dans les calculs des mandats économisés.

• Les rares fusions en Région flamande concernent des communes de taille plus ou moins égale.

• L’étude indique aussi qu’un seul directeur général sera nommé, à savoir que l’autre directeur général gardera quand même son salaire sans avoir la fonction.

Enfin, voici les points négatifs apportés par cette fusion pour la commune de Bertogne :

  Perte de la proximité (le plus bel exemple : la poste)

• Au niveau finances, augmentation des additionnels, endettement plus important sur Bastogne

• Patrimoine (voiries surtout, écoles, églises, maisons) mieux entretenu sur Bertogne

• Gestion des déchets : abandon de l’utilisation des duobacs plus confortable que la collecte sac+sac surtout dans les villages. De plus, vue l’étendue de la nouvelle commune, l’équipe de ramassage actuelle, en place à Bastogne ne pourra plus effectuer le ramassage ; ils seront trop peu nombreux et le matériel roulant utilisé actuellement sera insuffisant entraînant des frais supplémentaires.

• Au niveau sportif, la commune de Bertogne avait, avec le soutien de la minorité, commencer à monter un dossier dans le cadre de l’appel à projet de Jean-Luc Crucke « infrastructures sportives partagées ». Il s’agissait d’aménager une grande salle de sports sur la place du commerce : ce devait être un beau projet, abandonné suite à la fusion. Il va sans dire que le complexe sportif de Bastogne va être très vite saturé.

Des réunions citoyennes, synonyme d’un fiasco complet

Nous terminerons par parler des réunions citoyennes, qui ont été un fiasco complet : participation faible (30 personnes soutenant les majorités présentes à toutes les réunions), cela montre le désintérêt des citoyens. Sur le fond, on n’y a rien appris. Les convaincus et partisans CDH sont encore plus convaincus et les indécis sont encore plus indécis ! Sans compter sur l’attitude arrogante et méprisante de certains interlocuteurs envers les citoyens qui posaient des questions qui leur semblaient embarrassantes.

Finalement nous voterons…

Le groupe Citoyens + de Bastogne s’abstiendra sur cet accord de principe, en attendant la consultation populaire à Bertogne, car il en a assez de ne pas être respecté par un bourgmestre dont la gouvernance frôle continuellement les limites de la démocratie. D’ailleurs il ne justifiera pas cette décision dans l’enceinte du conseil communal qu’il ne considère plus comme un endroit de débat démocratique. »

 

NB L’étude de PWC est une couillonnade : elle est très chère et, pour plaire à son commanditaire (!), n’a pas pris en compte une comparaison avec la viabilité de Bertogne seule ou de Bertogne avec Sainte-Ode ou Tenneville…

Au Festival du Rire de Bastogne, Freddy Tougaux (!) se permet même une allusion raciste envers les habitants de Bertogne

(AV, 06/04/2022)

DH

Fusion Bastogne-Bertogne : l’inventaire du patrimoine est en cours

Bastogne – Vielsalm

 

Nadia Lallemant

 

Publié le 21-04-22 à 17h51 – Mis à jour le 21-04-22 à 17h51

 

A Bertogne, Jacques Aubry, chef de file de la minorité, annonce que son groupe a décidé d’envoyer un courrier à la Région avec l’objectif d’invalider le processus de fusion

Dans la foulée de la décision de principe prise à Bastogne et à Bertogne le 31 mars dernier, la procédure visant à fusionner les deux communes se poursuit. «  Les réunions citoyennes sont à présent terminées, souligne le bourgmestre de Bertogne Jean-Marc Franco.  Le bilan est positif. Ces rencontres ont permis aux citoyens de s’informer, d’interroger les mandataires et d’échanger sur le sujet. »

Le bourgmestre annonce que l’inventaire du patrimoine – voiries, bâtiments… – est en cours.  » La décision définitive sur la fusion sera inscrite à l’ordre du jour d’un prochain conseil communal. La date n’a pas encore été fixée. »

Quant à la pétition signée par plus de 1600 citoyens, elle a été transmise à la Région wallonne.  » Cette pétition, lancée pour réclamer une consultation populaire, n’est pas valable car elle n’a pas été rédigée sur les bons documents et, dans sa forme, ne tient pas compte des directives du code de la démocratie locale. Elle n’est, dès lors, pas recevable. Nous n’avons, jusqu’à présent, eu aucun retour suite au courrier envoyé. »

Le chef de file de la minorité, Jacques Aubry, annonce, pour sa part, que son groupe a décidé d’envoyer un dossier à la Région wallonne avec la pétition et la chronologie des démarches menées pour demander une consultation populaire. L’objectif poursuivi ? « Invalider le processus de fusion », précise-t-il.

Jacques Aubry rappelle ce que son groupe dénonce depuis le début à savoir que vu la taille très différente des deux communes, il s’agira en réalité d’une absorption et non d’une fusion.  » Notre commune va disparaître. Cela implique une perte totale de la maîtrise du territoire. Ce projet n’était abordé dans aucun programme électoral. Il a provoqué de vives réactions car il a été négocié en secret. Cette manière d’agir va laisser des traces indélébiles si les deux majorités ne reviennent pas en arrière. Dans ce contexte, les réunions citoyennes ont été un fiasco. »

 

Fusion Bastogne-Bertogne: l'inventaire est en cours

(AV, 22/04/2022)

Politique du mensonge par la Région « wallonne », ruinée 

(Twitter, 26/04/2022)

La Région "wallonne", incapable de gérer les deniers des citoyens "wallons", pressant les communes comme des citrons, s'en prend au fédéral

(Echo, 03/05/5022)

Tentative d’étouffement par le bourgmestre f.f.

(AV, 05/05/2022)

La saga avec la Région « wallonne » ne fait que commencer

(AV, 18/05/2022)

(AV, 01/06/2022)

(AV, 15/06/2022)

(AV, 15/06/2022)

(AV, 16/06/2022)

Le comble: le rédacteur en chef de l’Avenir du Luxembourg (lui-même originaire de la commune de Bertogne) prend position en faveur de l’absorption de Bertogne par Bastogne … au mépris de la démocratie.

Collusion entre les Engagés et une certaine presse en province du Luxembourg. Comme à la ‘Belle Epoque’… 

(AV, 18/06/2022)

Suite de la saga

(AV, 18/06/2022)

(AV, 25/06/2022)

(AV, 29/06/2022)

Finalement, une consultation populaire est proposée à la population de la commune de Bertogne. Le bourgmestre f.f. mentionne les dépenses relatives à cette consultation… Mais on peut lui faire remarquer que la belle brochure envoyée aux milliers de citoyens des communes de Bastogne et de Bertogne APRES la décision par les pouvoirs en place (les Engagés) aura coûté bien plus. (cf au début de cette étude) Il n’y a pas de honte ni de scrupule chez les antidémocrates.

(AV, 01/07/2022)

(AV, 01/07/2022)

Le déni de démocratie par les Engagés persiste. 

(AV, 01/07/2022)

(AV, 02/07/2022)

(AV, 11/07/2022)

(AV, 04/08/2022)

(AV, 01/09/2022)

(AV, 07/09/2022)

(Vlan, 14/09/2022)

(AV, 15/09/2022)

Le 20 novembre 2022 aura lieu une consultation populaire … LONGTEMPS APRES la décision antidémocratique par les « Engagés » au pouvoir de vouloir fusionner les communes de Bertogne et de Bastogne. Et cette façon de procéder aura coûté beaucoup d’argent … AU PROFIT DE certains. Ainsi, cette brochure invitant les citoyens concernés à cette consultation. A l’intérieur, les interventions de représentants de la Région « wallonne », qui auraient pu passer du temps à d’autres dossiers. Notons aussi le blabla de ces élus du peuple mais la bonne attitude du député du PTB… 

                                                                                                                                                                         Etc.

Il aura fallu des heures pour cet « interrogatoire »et des centaines d’heures pour empêcher la démocratie aux niveaux de la Région « wallonne » et des communes de Bertogne et de Bastogne… Autant dire une entrée de l’extrême-droite par la porte de derrière…

Suite et pas fin

(AV, 19/10/2022)

(AV, 22/10/2022)

(AV, 23/10/2022)

(Vlan, 26/10/2022)

La Région « wallonne », sans argent (ses responsables ont tout jeté par les fenêtres,- tout? une bonne partie a atterri dans les poches de certains), voudrait subsidier le passage à une sorte de « supracommunalité », un machin pour placer de petits copains, pire encore, un niveau de pouvoir qui éloignera davantage le pouvoir du citoyen et qui aura pour but de museler les libertés communales, chèrement acquises au fil des siècles.

(Sept Dimanche, 30/10/2022)

2 Opposition démocratique aux fusions de communes en Belgique et ailleurs

(HLN, 21/4/2022)

(HLN, 27/04/2022)

(Knack, 04/05/2022)

(AV, 14/05/2022)

3 Manoeuvres politiciennes en vue de fusions ailleurs

(Knack, 27/04/2022)

4 Un conseil communal des enfants… à qui le pouvoir en place va sûrement expliquer comment fonctionne la démocraSSie… Ou comment on manipule des enfants.

(AV, 18/10/2022)

Translate »
Share This