250 dérapages des Engagés (ex-cdH)

Dérapages au sein des Engagés (ex-cdH)

(scandales, magouilles, racisme, …)

PLAN

1 Analyses

2 Documents

1 Analyses

Deprez poursuivi par les « fantômes », LB 21/02/2003

 

Le financement du parti PSC des années 90 est passé dans le collimateur du juge Van Espen.

Ainsi, le PSC a dépensé 50 millions de francs du contribuable pendant 8 ans, soit 10 millions d’euros, pour des emplois fictifs. Cette pratique se faisait aussi au PS, voire dans d’autres partis, suivant une déclaration en 1998 d’un élu jadis influent du PS.

 

Milquet avait traité Sabine Laruelle de ‘pétasse’ dans les couloirs de la RTBF…, LB 23/05/2008

 

Alice Dive, Le CDH crée un poste sur mesure pour se sortir de l’affaire des “commissaires”, site de la LB, 14/01/2014

 

Belgique Commissaire UCL jusqu’en mars, Philippe Charlier terminera sa carrière au sein de l’Ares.

Certes il y a dans ce dossier une part de “poto-poto” interne à chaque parti de la majorité Olivier (PS-CDH-Ecolo), on vous l’accorde. Toutefois, cette affaire met également en lumière d’autres éléments (tristement ?) révélateurs d’une loyauté parfois mise à mal de la part de certains politiques et/ou de certains “politisés” envers… leur propre parti.

Explications. Tout commence en juillet dernier lorsqu’une totale inconnue du nom de Sabine Seelmans (CDH), secrétaire du Collège des commissaires et des délégués au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, décide d’introduire un recours auprès du Conseil d’Etat contre l’Ecolo Thierry Detienne, ancien ministre wallon, ainsi que contre le socialiste Karim Ibourki, actuel chef de cabinet du ministre-Président Rudy Demotte, par ailleurs secrétaire du gouvernement.

L’objet de son mécontentement : la désignation rapidement effective et sans examen préalable des candidatures déposées (dont la sienne) des deux hommes en question aux postes très prisés – parce que très bien rémunérés notamment – de “commissaires-délégués auprès des hautes écoles et des écoles supérieures des arts (Esa)”. Pour rappel, il s’agit de ces personnes habilitées à exercer un contrôle sur un certain nombre d’écoles supérieures pour le compte du gouvernement afin de s’assurer, notamment, que les décisions du pouvoir organisateur (PO) et des institutions contrôlées respectent bien les règles légales et réglementaires.

Tu me donnes un poste par-ci, je te donne…

 

Mais voilà, et on vous passe les détails, alors que le poste convoité par Sabine Seelmans était historiquement destiné à un CDH/Segec (clef de répartition initiale), il aurait finalement été attribué, sur décision “collégiale” des partenaires de l’Olivier, à un Ecolo. Une façon de rééquilibrer les choses “au regard du poids politique de chaque parti dans l’Olivier” , expose-t-on dans les rangs de la majorité. Estimant avoir été traitée de façon inégalitaire, Mme Seelmans aurait ainsi introduit un recours… pour finalement le retirer quelques semaines plus tard.

“Promis”, à tout prix

 

Mais la saga politico-politique ne fait alors que commencer. Dans la foulée, une autre CDH, Véronique Charlier, déjà commissaire haute école elle, aurait été “encore un cran plus loin”, dénoncent plusieurs sources proches du dossier, en exigeant de son parti – le CDH, on l’aura compris – le poste que ce dernier lui aurait promis, précisément celui de “commissaire-délégué auprès de l’UCL”. Un poste plus prestigieux encore, parce que plus rémunérateur et octroyant davantage de pouvoirs, aujourd’hui occupé par Philippe Charlier (non, ils ne sont pas de la même famille), 63 ans, bientôt admis à la retraite et… CDH. Aïe. Délicat dès lors pour la CDH Véronique Charlier d’introduire un recours contre quelqu’un de son propre parti.

Ainsi, “de façon à mettre une pression maximale sur son président de parti, Benoît Lutgen”, nous confie-t-on, Véronique Charlier aurait trouvé une entourloupe consistant à brandir la menace d’un dépôt de recours contre l’actuel chef de cabinet du ministre Marcourt, le socialiste Toni Pelosato, ce dernier se voyant attribuer de facto le poste de “commissaire ULB” au 1er novembre dernier.

Une menace que l’intéressée ne mettra finalement jamais à exécution. Et pour cause, Véronique Charlier aurait obtenu le poste tant “promis” par son parti, pour une entrée en fonction en mars prochain. Le CDH aurait effectivement trouvé une astuce pour “recaser” Philippe Charlier, retraité en 2016, en lui créant un “poste ad hoc, un poste de garage”, lâchent certains, au sein de la nouvelle Ares, l’académie unique de recherche et d’enseignement supérieur. Quant à Sabine Seelmans, l’initiatrice (ou pas) de ces recours en cascade, nul ne sait ce qu’elle a finalement obtenu…

 

Les étranges collaborateurs de Milquet

Thierry Denoel

Le Vif, jeudi 06 février 2014 à 09h16

Dans l’entourage plus ou moins proche de la ministre de l’Intérieur, on jase sur l’arrivée d’une petite dizaine de collaborateurs bruxellois, issus de l’immigration et actifs dans la politique locale. Pour partir à l’assaut de communes ciblées de la capitale ? Illégal ? « Absurde ! » se défend la candidate CDH.

Le 25 mai, la ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances sera tête de liste pour le CDH, dans la capitale, alors qu’on l’attendait plutôt dans la bataille pour la Chambre, aux côtés de ses collègues du gouvernement fédéral. Joëlle Milquet (23 487 voix en 2009) doit cartonner à nouveau pour offrir 3 voire 4 sièges à son parti. La candidate CDH devra notamment composer avec le montant des dépenses autorisé pour le scrutin de 2014 : pour les 12 humanistes francophones élus en 2009 à Bruxelles, maximum 225 108 euros. Ce qui est beaucoup plus que le FDF, « victime » de sa scission avec le MR, mais un tiers en moins qu’Ecolo (17 élus).

Dans ce contexte, on s’étonne de l’arrivée depuis les mois d’octobre et novembre derniers de huit nouveaux collaborateurs au sein du cabinet de l’Intérieur et de l’Egalité des chances, au numéro 2, rue de la Loi. Tous sont bruxellois et d’origine marocaine, turque ou congolaise. Pour la majorité, élus communaux (échevins ou conseillers) à Bruxelles-Ville, Anderlecht, Molenbeek et Saint-Josse-ten-Noode. Ils ont été engagés au ministère Milquet comme conseiller ou comme collaborateur, à plein-temps ou à temps partiel, voire très partiel. Certains ont une adresse e-mail officielle du cabinet, d’autres pas.

Tous ces engagements, à six mois des élections, sont surprenants, surtout au vu du pedigree électoral des intéressés et de leur répartition géographique à Bruxelles. De très bonnes sources nous affirment que ces collaborateurs auraient été engagés uniquement pour préparer la campagne de Joëlle Milquet dans des communes de Bruxelles où la population issue de l’immigration est fort présente. Ce serait contraire à la législation sur les dépenses électorales (les candidats ne peuvent mener aucune campagne électorale avec l’aide de cabinets ministériels, d’institutions et d’administrations fédérales).

Toujours selon nos sources, les nouveaux collaborateurs du n°2 rue de la Loi seraient notamment chargés d’organiser ou de repérer, d’ici au mois de mai, des événements où la candidate Milquet pourrait rencontrer un maximum d’électeurs potentiels d’origine marocaine, turque, congolaise… Ainsi, la grande soirée au Concert Noble (à Bruxelles) qui, le 21 janvier, célébrait les 50 ans de l’immigration turque, en présence de Joëlle Milquet et de Recep Erdogan, aurait été orchestrée par l’un des nouveaux collaborateurs, au sein du cabinet. C’est également au cabinet que les invitations auraient été préparées.

« C’est à la limite de la calomnie et c’est surtout stigmatisant pour les collaborateurs concernés, réagit la ministre CDH. Je ne regarde pas les origines mais la compétence des gens avant d’engager qui que ce soit. J’ai aussi récemment recruté deux Belgo-Belges. Ce genre de médisance ne peut venir que de personnes malintentionnées. Si certains veulent faire une campagne de ce genre-là, allons-y ! »

 

FB 06/04/2018

Fabien Houlmont Le bourgmestre de Namur s’est présenté à l’embarquement pour les USA avec un visa diplomatique de ministre…qu’il n’est plus. Une solution est trouvée dans les 30 minutes. Au même moment, une passagère camerounaise en ordre de visa est placée en centre fermé.

 

2 Documents

Gérard Deprez, autoritaire, anti-démocrate (Guy Heynen (Cerfontaine), LB, 08/11/1994)

Financement obscur dans les ASBL du PSC (René Schyns) (LB, 14/05/1998)

Financement occulte du cdH / Gérard Deprez interrogé (LB, 21/02/2003)

Le PPE (dont le cdH) comprend désormais 2 partis islamistes (LB, 25/03/2005)

Le voile de Mahinur Özdemir

(J. Ballinckx (Bruxelles), in: LSM, 11/07/2009)

Joëlle Milquet se révèle antidémocrate

(Frédéric M. (Liège), in: DH, 22/01/2011)

Brussel / Bruxelles - Bertin Mampaka (cdH), complètement corrompu (DS, 21/03/2011)

Les promesses d'emploi de Joëlle Milquet

(UBU PAN, 21/04/2011)

Le CDH et Kadhafi

(Ubu Pan, 27/01/2011)

Déontologie au cdH: Dominique Drion, cumulard, et deux colistiers avec un passé judiciaire, Javed Kausar et Haddad Nijab

(Ubu, 22/11/2012)

El Boujjoufi (cdH)... à Lantin

(UBU, 22/11/2012)

Quand Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur perd son ... portable...

(UBU, 02/05/2013)

Jeunes collabos en Syrie Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur, veut museler les médias

(UBU, 02/05/2013)

Le cdH, parti communautariste

(UBU, 02/05/2013)

PS-cdH: 50 ans de déstabilisation progressive de la Belgique

(UBU, 05/09/2013)

Joëlle Milquet en Turquie (à nos frais) ou "Bécassine chez les Turcs"

(UBU, 06/06/2013)

"Bertin Mampaka (cdH) comme d'habitude en touriste au ccbxl." (in: Catherine Ernens, Facebook arabe)

(VA, 05/02/2014)

Le cdH: oui et ... non à la taxation au km

(VA, 11/02/2014)

La CSC et le cdH, main dans la main...: Claude Rolin (patron de la CSC), tête de liste cdH à l'Europe

(UBU, 06/02/2014)

(UBU, 20/02/2014)

Népotisme au cdH: Julien Milquet

(UBU, 17/04/2014)

Joëlle Milquet flirte avec l'extrême-droite turque

(UBU, 18/12/2014)

Anne Delvaux, lynchée au cdH

(UBU, 20/02/2014)

Le cdH fait partie du PPE (européen), ... tout comme le parti de la néo-fasciste Alessandra Mussolini

(UBU, 25/12/2014)

Le Paquet général de Bruxelles enquête sur la campagne de Joëlle Milquet

(VA, 28/06/2014)

De CDH als waterdrager van de PS

(HLN, 26/04/2014)

Le bulletin des promesses du cdH en 2010

(UBU, 30/04/2014)

Magouille électorale au cdH, avec Claude Rolin, qui retourne sa veste syndicale, et l'élimination d'Anne Delvaux

(VA, 04/02/2014)

AFSCA / La fin des plaintes anonymes, proposée par Catherine Fonck (cdH)

(VA, 09/01/2014)

Recyclage de taxe

(VA, 11/02/2014)

(VA, 18/09/2015)

Le cdH promet monts et merveilles en matière d'agriculture (et feint d'y croire)...

(VA, 07/12/2015)

Une députée négationniste au cdH

(UBU, 04/06/2015)

Translate »
Share This
error: Alert: Content is protected !!